mardi, juillet 15, 2008

Bilou : première mise en page



Quelques images de "la farde Bilou" ... un document estampillé "P.P.P. Software '94", dans lequel pour la première fois le projet du jeu de plate-formes mettant en scène Bilou et Bouli est décrit avec un peu de cohérence. Jusque là, c'étaient essentiellement quelques croquis de Piet qui tenait lieu de scénario.

Dans les grandes lignes, le scénario est simple: Bilou et Bouli se baladent tranquillement dans l'espace quand un incident quelconque (c'est allé du rayon tracteur à la collision d'astéroïde selon les périodes) provoque un crash de leur "astro-cruiser".

A noter aussi qu'au départ, Bilou et Bouli sont supposé être des humains transformés par un rayon émis depuis cette planète (en cause, 7 pierres magiques qu'il va falloir rassembler pendant le jeu). J'ai laissé tomber cette partie du scénario quand je l'ai repris pour ma petite BD en 2000. Plus question "d'alien des plus étranges" donc.

This was not exactly "the very beginning", but that's the closest we have preserved from that beginning. Somewhere at the end of 1994, there was a video-game design contest where the first prize was to have your game realised by a professional team. It definitely motivated my brother and myself to get some real "design documents" written. This is how the first ever storyline for "Bilou's Adventure" was written. Funny enough, by that time, Bilou and Bouli were initially humans that got lost in space. They're unfortunately approaching a mysterious planet and get hit by a "beam" that both attracts their ship and crash it on the surface, but also turn them into "strange aliens" : a blue ball and a yellow stick.

This is where the 7 "magic stone" initially appeared (influenced by Sonic's chaos emerald ? who knows ?) : they're the key to get back to your old self again, as you probably don't want to stay a blue ball for the rest of your days. I totally droped that part when writing down the comic in 2000. Bilou and Bouli *are* aliens, they don't find themselves "strange" and they are happy to be a ball and a "stick".
Piet était super-motivé par ce fameux concours "décrivez votre jeu vidéo et on le réalise pour vous", puisque non seulement il avait doublé le nombre de niveaux de la Green Zone (apparition du "puit de la clairière", notamment), mais il avait même pris le temps de détailler le "gameplay": "Jumper Mushroom invincible à vos armes" (tiens, ça fait un peu Keen 4, ça, non?), levier pour "dépolluer" le puits avant de tomber dedans, respiration dans l'eau limitée à 5 secondes, avec un pouvoir magique (Blue Stone) pour le prolonger, etc.

De mon côté, il fallait illustrer l'utilisation de tous ces pouvoirs magiques imaginés par Piet qui --jusque là-- se limitaient à un ou deux mots : "invincible", "voler", etc.
Evidemment, au fil du temps, c'est cet ensemble de "pouvoirs" qui a le plus souvent été remis en question. Ainsi, dans la version BASIC, Bilou ne lance pas de gameboy mais a un poing téléscopique et peut s'aggriper au plafond (toute ressemblance avec Rayman est absolument fortuite, puisque celui-ci fait son apparition sous DOS et PSX uniquement l'année après, en 1995).

This has led my brother to start sketching levels for the Green Zone -- and not only sketching them, but also describing them, giving hints on the ennemies movement patterns, gameplay etc. It was full of fun (but impractical for me) ideas such as "stop the pollut-o-matic so that you can enter the river safely", floating, walking and flying bumpers, etc. On my side, i of course had to bring flesh to the bones, and visuals to all of those funny "special powers" that my brother had in mind. "flying", "diving", ... have seen a couple of animations sketched.

Somehow, after the School Zone (which was deeply influenced by Pierrick's sketches), it seemed that my brother had his focus moving away. He just recycled levels of our very first video game "Calimero Against the Black Empire" that i hadn't completed : pyramid zone, water zone, computer/techno zone and the "pipe zone" full of warp pipes and pirhana plants ... hum.
Certains pouvoirs (voler et nager, entre-autres) et la présence d'une "zone des pyramides" n'est pas sans rappeler notre tout premier jeu vidéo "Calimero against the Black Empire", et bien qu'il n'y ait jamais eu de niveau dessinés pour la Fire Zone ou la Water Zone de Bilou, je soupçonne fort mon frère d'avoir penser s'en tirer en repompant les niveaux que je n'avais pas su complètement exploiter dans ce jeu (dont seule la première zone avait été réalisée à grand coups de Gotos ;)

De mon côté, ces illustrations on pratiquement vidé mon microfin de l'époque et ma collection de marqueurs destinés à souligner les titres de mon cours de Français, mais qu'importe. C'était les tout premiers éléments ou je pouvais amener un peu de personnalité à ces deux bonshommes -- Bouli ayant été tout fraichement dessiné (avant ça, il était dessiné comme un "SuperLapin") pour être le dual parfait de Bilou, tant dans les couleurs que dans la version "Laurel & Hardy". Probablement une influence des frères "Jack & Elwood" des Blues Brothers auxquels on jouait tant ... Quoi que j'aie retrouvé en prenant ces photos une première esquisse pour le jeu "Logic Labyrinth", un puzzle-platformer inspiré de Rick Dangerous où mon frère n'avait pas prévu de personnage, et où je pensais bien introduire une balle avec des cheveux punk qui courait très vite et une espèce de saucisse faisant plutôt des sauts en hauteur (un début de Lost Vikings ?). Celui-là n'était pas daté, mais j'aurais tendance à le placer aux alentours de 1990, vu que je me limitais toujours à la palette CGA ;)

It's fun to think that this era is where i initially introduced Bouli in the game. Bilou was there for a long time ago, starring Pierrick's games as "a blue ball named Bubble". I somehow tried to make him look "opposite" to Bilou, unconciously using warm colours where Bilou was all of cold colours, being long and slim (mimmick'ing memorable duos such as Laurel&Hardy or Jack&Elwood) while Bilou was all round. Even his "mood" was different. Bilou started being fast and a bit "impetuous" while Bouli has that kind of "Zen Attitude" that suits the engineer of a revolutional spaceship -- Bilou being instead a talentuous pilot. Think about it: if things had not turned out that way, you might have seen Bouli dubbed "Superabbit" and Bilou might have been blue and magenta with some punk hair...

Voilà. Je vous laisse visionner les archives et je retourne faire mes p'tits trous dans les murs de la cave pour installer des étagères ;)

1 commentaire:

cyborgjeff a dit…

génial à lire... que de souvenir, ca fait plusieurs fois que je pensais à ces images :)