mercredi, juillet 01, 2015

Le journal de Link : des légendes et des ailes

Cher journal, je sais que la plupart des gens de Cocorico me hurlerait dessus s'ils savaient que j'ai toujours une petite fée sur moi. "Quoi! Tu l'enfermes dans un bocal !!" ... je t'épargne la suite. En fait les fées ne sont pas enfermées. La preuve: elles en sortent d'elle-même quand je tombe au combat, et mon flacon n'est pas brisé.
En fait, les fées aiment bien l'aventure, mais comme leurs ailes sont fragiles, elles n'osent pas se risquer seules. Elles aiment bien les girouettes, aussi ... surtout la variété que l'on trouve dans la montagne. Et c'est heureux parce que descendre vers la carrière de Rosso pour aller apporter son "remède" au type perdu dans la montagne en retournant dans le palais de l'est refaire le plein de fées, ç'aurait vite été fatiguant!
Heureusement que les "lynel", ces chevaux cracheurs de feux, sont des gros balourds incapables de me suivre si je passe en vitesse pour me planquer contre un mur ^_^... Non, celles dont il faut se méfier dans cet enfer, ce sont les chauves-souris! Elles sont sournoises, impossible à choper à l'arc, elles se faufilent entre vos coups d'épée puis viennent se poser sur votre tête pour vous bouffer un max de coeur. La prochaine fois que j'en croise, je sors mon abeille de sa bouteille et on va bien rigoler ! Non mais !!

Aucun commentaire: