samedi, janvier 05, 2008

Le dernier temple.

Voilà. Je vous poste un petit message pendant que le forgeron de la mer du nord-ouest me prépare l'épée spectrale qui permettra (enfin) d'aller botter le train à tous ces spectres qui squattent le temple de Papy-Roi-des-Mers.

L'occasion de faire le point sur ce jeu très sympa mais qui ne détrônera pas "Link's Awakening" au panthéon de mon jeu de Zelda préféré. Okay, il y a eu des éléments très sympas dans ces derniers donjons (il n'y a pas d'ordre particulier pour affronter les deux derniers, notez), en particulier les 1001 utilisations du grappin (enfin un grapin pratique à utiliser! notez bien ça), mais 'juste' 6 temples (contre 11 au moins dans Zelda 3 et 8 dans Link's Awakening), je trouve que ça reste un peu court. Enfin, il y a le temple du roi des mers qui est d'une profondeur (sic) à nulle autre pareille. Et finalement, le coup du temps limité est une trouvaille de génie. (Lors de mes deux dernières visites, j'ai trouvé ma carte marine à l'arrachée et à grand coup de potions magiques pour me redonner des coeurs).

Mais que manque-t-il donc à Phantom Hourglass ?

Probablement pas le "monde en terre ferme". L'océan est sympa, plein d'îles mystérieuses absentes des cartes, mais que vous pourrez rajouter en croisant au large, par hasard.

La chaîne de l'échange, peut-être ? Ca devenait un peu éculé, mais je trouve qu'elle nous impliquait plus émotionellement dans l'aventure et dans des relations avec les petits personnages de l'île.

Les miniboss ? sûrement. Le seul temple que j'ai du reprendre à plusieurs coup, c'est celui où un "lapin-glouton" devait être vaincu. Dommage, après l'avoir affronté une fois, j'avais déjà accès à un "raccourci" pour y être en 5 secondes depuis l'entrée du temple :-/ Dans Link's Awakening, chaque donjon possédait un "miniboss" et un "téléporteur qui ramène au milieu du chateau". A la place, les temples de Phantom Hourglass ont des téléporteurs juste avant le boss final (je ne pense pas m'en être souvent servi, mais c'est ridiculement trop simple, si vous me demandez) et un de ces "raccourcis" qui font qu'à mi-parcours, vous avez réouvert l'accès à l'entrée.

Et les dialogues avec les Boss ? où sont-ils passés ? Vous croyez que je vais me satisfaire de voir le monstre onduler la tête en hurlant avant le combat ? "Héhé ! tu ne m'auras pas tant que j'aurai ma jarre" ... "Quoi ? tu as cassé ma jarre ? Là, je suis Furax!".
Bon, ils n'étaient pas tous aussi inspirés, mais bizarrement, le fait d'avoir "causé" avec le monstre lui donne plus d'ampleur. Il n'est pas juste fait de muscles, il y a une intelligence démoniaque derrière qui dirrige toute ça haine contre votre petit bouclier dans chacune des attaques.

Je vous invite à jeter un coup d'oeil au donjon 5 de "Link's Awakening", en guise de comparaison. Un des plus énigmatiques par ce que parsemé de salles "vides" au premier passage dans lesquelles vous affronterez le même miniboss (le squelette à l'épée) dans un ordre subrepticement caché. Autre truc vicelard, les passages souterrains (en side-scrolling, à la Mario) qui vous transportent un peu n'importe où dans le donjon, de sorte que vous êtes obligé de mémoriser bien mieux par où vous passez. Dans PH, tout est quasiment 'transparent' et il "suffit" de retourner voir la carte du niveau au-dessus (ou en-dessous) pour savoir comment atteindre un point donné.

J'ai remarqué beaucoup moins de "respawning" des monstres dans les temples de PH, aussi.

Enfin. J'étais tout jeune, à l'époque de LA. Maintenant, j'ai des années de Zelda d'expérience, et je n'hésite plus sur ce qu'il convient de faire quand je vois un oeil dans un mur ...
Ah oui. Il y avait ces bêtes puzzles, aussi. Les petits chevaux à lancer jusqu'à ce qu'ils soient debout tous les deux, les pingouins-carte-à-jouer, etc.

note: les maps vers lesquelles je vous envoies font partie du projet vgmaps. Si vous tombez sur une image-fourre-tout au lieu de la map en question, essayez en passant par leur répertoire.
edit: note pour plus tard: dans le combat contre bellum, penser à donner des coups d'estoc plutôt que des coups de taille.


3 commentaires:

cyborgjeff a dit…

Dans un sens tout ceci me fait dire que ce Zelda DS devrait quand même être à ma porté !

Mais on ne m'enlèvera pas de l'esprit que Link's Awakening était le meilleur ;)

Arialia a dit…

Presque fini moi aussi, finalement un peu court, m'en vais faire la chasse au trésor avant l'assaut final ^^

sylvainulg a dit…

Le 30,000 eme visiteur lisait ce billet le 13 octobre 2008 ...