mardi, mai 19, 2015

Life-changing books [3/3]

1998. Bilou devient la cerise sur le gateau du projet "Ultimate Game Maker". Pour le réaliser, j'ai attaqué très sérieusement la lecture des documents (et les sources) de TRAN sur le mode protégé du 80386, les moyens de passer en mode "unreal" (code 16 bits avec données 32 bits) et ce genre de choses en ligne droite de la démoscène PC.

Many game development studios faced a hard time switching to 2D to 3D at the end of the 90's. Things were quite troublesome for my little self too. I had at last access to massive knowledge about VESA, sound cards and newer tools such as DJGPP compiler and early mikmod player source code ... but it was clear 320x200 MS-DOS games were gone for good. My quest for an improved Game-Maker software turned into a quest for a better operating system to run both game engines and game development tools. Filesystems that would make sharing of samples across a large bank of tracked songs trivial, etc. The cornerstone book for that shift is Andrew Tanenbaum's book on operating system, found somewhere in the university's library, and it will stay at my home, studied dailynightly as the Clicker 32 operating system project shaped up.

Je tombe ensuite sur un bouquin à la bibliothèque universitaire qui présente les structures de système d'exploitations avec environ 2 ans d'avance sur la matière dans mon cursus. Pendant à peu près 8 mois, le bouquin sera emprunté presqu'en permanence, et je remplis des carnets entiers de notes de lectures, d'idées pour aller au-delà des techniques habituelles avec l'idée de construire un système idéal où les politiques de gestion de mémoire et de temps CPU peuvent être échangées en temps réel (comprenez, lors du démarrage ou de l'arrêt de Bilou pour revenir au game maker).

Je vais ensuite tomber sur une description assez détaillées de Linux pour me permettre de définir les objectifs avec assez de précision, et identifier les aspects originaux de mon propre design. Un grand nombre des idées de base visent à donner une sensation de programmation Amiga sur une plate-forme multi-threads x86, avec les pilotes de périphériques vus comme des sortes de co-processeurs. Cette quête va m'occuper l'esprit jusqu'à mon travail de fin d'études et au-delà.

A second book, detailing the internals of the Linux system further refined what I did not wanted to have. Like a monolithic system, purely based on function calls. I wanted to give the programmer in the Clicker operating system the feeling to work on a virtual Amiga-like platform, with programmable co-processors for virtual memory, sound mixing and window compositing tasks, where you could hot-swap the process scheduler.

All this started 100% assembly, but that project taught me to use the C language for what it is and to avoid assembly whenever possible. The reason was you are too much bound to what you write. Do you realize there's a mistake in your algorithm ? you'll be to go through registers allocation planning and pipeline optimization once again.


Le projet Clicker sera aussi celui qui me fera lâcher l'assembleur pour chercher à comprendre le véritable fonctionnement du langage C grâce au bouquin de Kernighan & Ritchie. Les algorithmes utilisés pour la gestion de la mémoire deviennent tout simplement trop sophistiqués pour rester écrits en assembleur. Corriger une erreur de conception dans un code de recherche "best fit avec back-tracking" revient à reprendre le design d'une page blanche, re-réfléchir à l'affectation des registres et revoir tous les efforts destinés à assurer un comportement optimal sur le double pipeline du Pentium. C'est tout simplement intenable.

Aucun commentaire: