samedi, juillet 16, 2011

Implémenter les plate-formes.

Aah. De vraies vacances, ça fait du bien, même si ce n'est que quelques jours... qui se terminaient par un peu de baby-sitting à un mariage cet après-midi. L'occasion de refaire un peu le point sur les problème des plate-formes mobiles. Le point essentiel, c'est que -- tout comme le transport d'objets par Bilou -- ces plate-formes dépendent de la possibilité de lier un gob à un autre temporairement. Un micro-contrôleur "follow", donc, qui déplace p.ex. l'appleman à l'identique de Bilou.

At last some day off ... really off. Not even some Bilou thinking until this afternoon "_". And I had no documentation or current code state with me when doing so, which somehow explained why I focused on a fairly remote problem such as moving platforms. The last thoughts came to the conclusion that being carried would involve a dedicated "follow" micro-controller where a Gob is attached to another.

Be coherent
Comment s'assurer que la plate-forme aura déjà fait son déplacement au moment de déplacer ce qui s'est posé dessus ? Sans ça, on risque d'avoir des effets de "décalage" chaque fois que la plate-forme modifie sa vitesse, comme ceux qu'on peut observer dans Zool.

To make that work, however, it is mandatory that the carrying object has moved before the carried object's movement is evaluated. Otherwise, the player will experience zool-like glitches everytime the absolute speed of the carrier is altered. The FollowController must thus be able to detect whether there is an not-yet-processed carrier situation and execute anticipatively the "animation" of that carrier. That will require some more book-keeping at the core of Engine::animate(), but I think it'd be more flexible than pre-encoded priority levels.

Pour y parvenir, le mieux sera de faire en sorte que FollowController::think() puisse détecter si son objet-cible a déjà été exécuté ou non. On joue là au plus profond du moteur de jeu, qui appelle Animator::play() sur chaque objet qui s'est enregistré via reganim(). J'ai déjà une liste "pending" séparée de "todo", il me reste à noter au niveau de Animator lui-même où on en est. Après ça, il suffira de se faire un petit if (target.state==QUEUED) target.play(). L'objet-transporté voit alors son exécution interrompue le temps que l'objet-transporteur soit mis à jour.

Thou shall not follow the NULL pointer
Avec ce mécanisme, je vais introduire pour la toute première fois une référénce directe entre deux personnages du jeu. Jusque là, je passais systématiquement par le tableau GameScript::gob[] ou je me limitais à une interaction éphémère lors d'une collision. Si je ne fais rien de spécial, une plate-forme détruite pourrait amener les objets transportés dans un état incohérent, voire provoquer de sérieux problèmes au gestionnaire de mémoire ou planter sauvagement le jeu.

The second challenge I addressed is to ensure that we can handle the disappearing of the carrier transparently for the carried object(s). We can do that in different ways, some including list of cross-references, etc. but it looks like the best way around could be to delay actual Animator::DELETE requests by one frame so that the former carrier can be caught in DISCARDED state by FollowController::think() method that would drop then the reference.

Je pourrais exiger du "programmeur gobscript" qu'il règle ça lui-même en prévoyant des états-tampons ou des collisions de désolidarisation, mais ça signifierait qu'une erreur de script dans la machine d'état d'un objet pourrait se traduire en un dysfonctionnement du moteur lui-même... à proscrire à tout prix. Ca risque donc de me coûter un Engine::animate() un peu plus sophistiqué, mais l'idée est de garantir que tout objet "qui s'en va" sera présent au moins pendant une frame dans l'état "DISCARDED".

Aucun commentaire: