vendredi, octobre 10, 2008

mon routeur à un DNS qui rame ...

Bon, avec ces routeurs Wifi qui deviennent de plus en plus fréquents, j'imagine ne pas être le seul à avoir le problème : ce genre de routeur se renseigne généralement comme "serveur" DNS local (en gros, c'est lui qui se chargera de savoir qui est "google.com" et tous les autres sur le réseau), supplantant le serveur de votre ISP ... Ce qui ne serait pas bien grave si ce brave petit routeur WiFi avait la puissance et la mémoire nécessaire pour faire ce boulot ...

Résultat: une navigation ralentie par de longues attentes sur des noms par rapport à une connexion directe avec le modem de l'ISP. Que faire ?
Première chose, apprendre l'adresse du fameux serveur DNS (serveur de nom) de votre ISP. Jetez un coup d'oeil au fichier /etc/resolv.conf ... s'il renseigne "nameserver 192.168..." ou "nameserver 10.0..." (qui sont des adresses IP "locales", utilisées uniquement derrière ce genre de routeur-pare-feu), c'est qu'effectivement le routeur sert de serveur de noms. Réessayez alors sans le routeur, et vous aurez peut-être droit à quelque-chose comme "nameserver 123.56.1.1", que vous vous empresserez de copier sur un post-it (c'est le serveur de nom de votre ISP ... le vrai). (PS: vous pouvez sans doute aussi apprendre ça en interrogeant l'interface Web de votre routeur ou en retrouvant dans votre fouilli le contrat de l'ISP ;)

Rebranchons notre routeur, maintenant, et une fois le réseau prêt à fonctionner, éditons comme un grand sauvage le fichier /etc/resolv.conf (à coup de sudo, bien sûr) pour remplacer "nameserver 192.168.1.1" par "123.56.1.1", par exemple ... Est-ce que la connexion a l'air de se faire mieux ? Si oui, c'est qu'il y avait bien un soucis de DNS ...

Evidemment, ce serait trop simple que cela suffise. /etc/resolv.conf est un de ces fichiers qui est écrasé à chaque démarrage par le client DHCP (celui qui demande au routeur gentillement de lui donner une adresse et de s'ajuster au réseau et qui vous permet du coup de vous ballader du bureau à la maison sans vous poser trop de questions). On va donc devoir aller éditer cette fameuse config DHCP (dans /etc/dhcp3/dhclient.conf sur mon ubuntu), le truc étant d'utiliser la commande "prepend" pour forcer une configuration statique à prendre le pas sur la config automatique.

send host-name "";
#send dhcp-client-identifier 1:0:a0:24:ab:fb:9c;
#send dhcp-lease-time 3600;
#supersede domain-name "fugue.com home.vix.com";
prepend domain-name-servers 123.56.78.1;
prepend domain-name-servers 123.56.1.1;

et voilà. Les "sudo /etc/init.d/networking restart" n'auront plus raison de notre beau resolv.conf ...

PS: c'est geek, hein ;) oui, je sais, c'est plus simple quand il y a des cases à cocher, mais à défaut, on a un peu appris comment ça marchait ;)
PPS: oui, j'ai finalement moins bricolé ma DS pendant ma première semaine en Suisse que je ne l'aurais cru ... et je n'ai pas senti le besoin de blogger les petits progrès qui avaient quand-même été réalisés ... d'où un blog un peu plus calme, ne vous en déplaise.

1 commentaire:

manuc66 a dit…

J'était moi aussi tomber à l'époque sur le même problème que toi : http://manuc66.blogspot.com/2006/11/empecher-dhcp-de-modifier-les-adresses.html
;-)